A Calabar : La police confirme 7 victimes dans un incendie

Un incendie dans l' etat de Cross River

0
61
Un vehicule incendie, suspecte d' avoir vole du petrole

La police de l’État de Cross River a confirmé la mort de sept personnes lors d’un incendie le dimanche matin, le 16 juillet 2017 à la citadelle de Linc Oil and Gas, Calabar.

Le commissaire de la police d’État, M. Hafiz Inuwa, en s’intimant avec les journalistes, a déclaré que sept personnes ont trouvé la mort pendant que neuf autres personnes ont été blessées.

Inuwa a souligné que “sept personnes sont mortes et neuf ont été blessées. Ils reçoivent un traitement médical à l’hôpital. Cependant, certains de mes hommes étaient présents lorsque le feu brûlait, ils ont apporté un soutien pour éteindre le feu, et ils ont également cordonné la région, de sorte que les bandits ne profiteraient pas de la situation pour voler.

Cet incendie dans la zone libre de Calabar dans l’état de Cross River, au sud du Nigéria, a aussi impliqué la ferme-citerne, trois navires et un site de pêche.

Cet incident soupçonné d’être à la suite d’un ravitaillement illégal de Premium Motor Spirit a laissé une trace de mort et de destruction de biens en valeur de millions dans la zone de la communauté d’Esuk Utan, abritant des citernes de différentes entreprises.

La Voix du Nigéria a recueilli des informations que certaines personnes sans scrupules ont pu siphonner de l’essence des tuyaux d’un camion-citerne déchargeant son contenu dans l’un des réservoirs à environ 2 heures du matin du dimanche matin.

Certains membres de la communauté d’Esuk Utan ont déclaré à la Voix du Nigéria que ces dégâts conduits dans les caniveaux vers la rivière de Calabar, ont également attiré l’attention des villages, qui ont décidé de profiter de la situation.

Bien que personne ne puisse vraiment déterminer la cause de l’explosion, on suppose que six personnes sont mortes sur place, les blessés ont été dépêchés à l’hôpital universitaire de Calabar, pendant que sept pêcheurs dans un village voisin sont morts dans l’incendie.

Le camion-citerne qui a déchargé le produit a été épargné du danger, car les hommes à bord ont contrôlé la situation, tandis que trois autres officiers appartenant à l’Autorité portuaire nigériane ont été touchés.

En outre, le commissaire de l’État de Cross River chargé des ressources pétrolières, M. Itaya Nyong, a inspecté la scène de l’incendie et il a attribué l’incident à des activités criminelles siphonnant le pétrole de la ferme-citerne.

Il a déclaré l’ouverture d’une enquête, notant que les coupables seront sanctionnés.

LEAVE A REPLY