Commémoration de la journée de l’abolition de l’esclavage en France

la journée de l'esclavage et de son abolition

0
55
Le nouveau president elu a gauche, Emmanuel Macron et le president sortant, Francois Hollande

Alors que François Hollande, président français encore en fonction, et Emmanuel Macron, candidat élu, commémorent ce mercredi 10 mai la journée de l’esclavage et de son abolition, la députée écologiste Cécile Duflot ouvre le débat sur la question des réparations liées à l’esclavage en portant deux propositions de loi à l’Assemblée.

La France commémore ce mercredi 10 mai les mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. L’occasion pour la députée écologiste Cécile Duflot d’ouvrir le débat en portant deux propositions de lois au Parlement.

La première complète la loi Taubira de 2001, et vise à réparer les préjudices résultant de l’esclavage et de la traite négrière. La seconde tend à la reconnaissance du travail forcé dans les colonies comme crime contre l’humanité et à la réparation des préjudices en résultant.

« C’est une occasion particulière, explique Cécile Duflot. La commémoration de l’histoire de l’esclavage va être faite en présence de notre actuel président de la République et de celui qui le sera dimanche prochain et qui a été élu dimanche dernier. »

« Peut-être qu’il y a un moment particulier où, au vu de ses propos durant la dernière campagne, le nouveau président de la République pourrait avoir le courage et l’intelligence de prendre cette question à bras-le-corps », espère l’ancienne ministre.

LEAVE A REPLY