Le gouvernement nigérian exhorté à rendre officiel la langue des signes

0
114

L’Association mondiale des interprètes en langue de signes demande au gouvernement nigérian de rendre officiel la langue des signes pour les sourds au Nigéria.

Le Représentant régional africain de l’Association, Natasha Maliko, a fait l’appel à Abuja lors de la première Conférence régionale sur l’interprétation des langues de signes et les droits des sourds en Afrique organisée conjointement par la Fédération africaine d’interprètes en langues de signes, Centre de ressource des sourds et l’Association mondiale des interprètes en langue des signes.

Maliko a également déclaré la volonté politique et la législation appropriée qui s’avère nécessaire pour le gouvernement nigérian de faire de la langue des signes une langue officielle aux sourds telle qu’elle se trouve dans d’autres pays du monde.

“Il est important pour nous de réaliser que le partenariat est très important, les personnes sourdes sans interprètes n’atteindront pas le but et les potentiels complets, et sans les personnes sourdes, il n’existe pas de langue des signes ; nous coexistons dans ce monde et nous devons transmettre une vision complète pour accès aux personnes sourdes et leur donner leur droit humain qui représente la reconnaissance des signes “, a t-elle souligné.

“En tant que personnes sourdes, nous ne pensons pas que nous faisons partie de la communauté des personnes handicapées, nous sommes une minorité linguistique et culturelle, la seule différence est notre langue, la seule chose différence est notre langue qui n’est pas un handicap physique, nous faisons partie de la communauté handicapée, mais nous sommes en alliance et en partenariat avec eux “, a déclaré Natasha.

Dans son message pour le gouvernement nigérian, Natasha a déclaré: “ce que nous demandons, c’est la volonté politique et la législation qui vont changer les problèmes des sourds au Nigéria, le gouvernement devrait rendre officiel les signes linguistiques au Nigeria

Un membre de la Convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées, Danlanmi Basharu a déclaré que les Personnes handicapées ont des droits qui doivent être respectés.

Danlami a souligné en outre qu’il fallait respecter la culture linguistique et l’identité des sourds, ajoutant que le gouvernement nigérian et les membres de la société doivent reconnaître que la langue des signes pour les sourds devrait être une langue officielle.

SHARE

LEAVE A REPLY