Les lycéennes libérées sont à Maiduguri

Lutte contre Boko haram

0
25

82 « lycéennes de Chibok » ont été libérées le samedi 6 mai au soir, a annoncé la présidence nigériane. Ces jeunes filles avaient été capturées en avril 2014 par le groupe terroriste Boko Haram.

Elles étaient 276 le jour de leur enlèvement. Aujourd’hui, avec cette dernière vague de libération, il resterait encore plus de 110 lycéennes en captivité.

Plusieurs sources au sein du gouvernement nigérian faisaient état, ce samedi soir, de la libération de plusieurs dizaines de ces lycéennes enlevées par Boko Haram en 2014.

La présidence nigériane est venue confirmer la nouvelle par un tweet dans lequel elle a annoncé que « 82 lycéennes de Chibok ont été libérées (…) en échange de membres présumés de Boko Haram détenus par les autorités ».

Elles ont été conduites d’abord à Maiduguri, capitale de  l’état de Borno le dimanche 7 mai. Une source de la présidence fiable a révélé à la presse le samedi soir que les filles libérées étaient à Banki, une ville frontalière de Borno avant de se rendre à Maiduguri.

Les 82 lycéennes ont été libérées en toute sécurité avec l’appui des négociateurs internationaux en collaboration avec le gouvernement fédéral depuis avril 2014.

“Les filles sont maintenant logées dans la caserne militaire et ont été conduites le dimanche à la capitale de l’Etat de Borno, Maiduguri”, a déclaré un militaire.

Un membre de la milice civile a relaté un fait identique sur cette même question.

Enoch Mark, un pasteur dont ses deux filles ont été kidnappées, a déclaré qu’il avait été informé de la pression du mouvement Bring Back Our Girls et d’un officiel à Maiduguri.

Il a ajouté que“c’est une bonne nouvelle pour nous. Nous avons attendu cette journée. Nous espérons que les autres filles seront prochainement libérées. “

Nanzif Murtada Adekunle

LEAVE A REPLY