Les universités de l’agriculture exhortées à encourager des innovations.

Josephine Agu

0
598
Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, le chef Audu Ogbeh (troisième de droite) avec les membres des conseils d'administration des Universités de l’agriculture.

Le Conseil d’administration de trois universités de l’agriculture au Nigéria ont été chargé de proposer des moyens novateurs de rendre l’agriculture plus attrayante pour encourager davantage des gens à s’aventurer dans le domaine.

Exhortation faite par le ministre nigérian de l’Agriculture et du Développement rural au Nigéria, M. Audu Ogbeh lors d’une réunion avec les chanceliers et le conseil d’administration des universités de l’agriculture à Abuja, la capitale nigériane. Lors de son allocution de bienvenue, le ministre a déclaré que les années de boom pétrolier et l’absorption de la politique économique étrangère a eu un effet négatif sur la croissance économique du Nigeria.

Il a déclaré que le Nigéria devrait maintenant concentrer sur la fourniture de la nourriture à la population.

”Pour éviter le désastre dans la future, nous devons agir maintenait. Nous devons réfléchir ensemble pour le bien de tous”.

Audu Ogbe a fait noter que les institutions devraient se concentrer sur l’agriculture et assurer l’utilisation à pleine capacité les terres qui leur sont offertes en attribuant des terres aux étudiants de premier cycle.

”Nous formons des jeunes agriculteurs de haut niveau qui, avant même d’être diplômés, auraient dû gagner leur vie. Nous devrions former des diplômés qui vont aller directement à la production, avec le soutien de leur alma-Mata, produire du poulet, des œufs, des chèvres, du lait, mettre en place des laboratoires de viande, cuire du pain et surtout produire et vendre de grandes quantités d’hybride de haute qualité des graines”.

Selon le ministre, l’ère du boom pétrolier est terminée et par conséquent, il y a la nécessité  de trouver d’autres moyens de stimuler l’économie du pays. M. Ogbeh a exhorté les universités à chercher des façons de rendre l’agriculture attrayante pour les jeunes générations.

LEAVE A REPLY