PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE: DONALD TRUMP VAINQUEUR

A deux jours de la présidentielle américaine, Barack Obama a été en Floride , précisement le dimanche 6 novembre, en meeting de soutien à la candidature de Hillary Clinton.

La Floride est un Etat-clé pour les élections américaines, avec 20 millions d’habitants dont plus de 24% sont hispaniques. Leur nombre a augmenté au cours des dix dernières années, et notamment les Portoricains arrivés en masse depuis la crise financière de 2005.

Des électeurs potentiels plus enclins à voter démocrate qui feront la différence dans cet état, et dont la plupart sont établis à Kissimmee, là où le président américain a choisi de faire son meeting de campagne pour la candidate démocrate.

Le mardi 8 novembre, les Américains se sont déplacés aux urnes pour élire leur 45e président. Les estimations et les résultats ont été effectués Etat par Etat. Donald Trump totalise plus de 48,26% , soit plus de 54,881,446 voix  et sa rivale Hillary Clinton a totalisé plus de 47,12%, soit plus de 53, 620, 562 voix.

Traditionnellement, l’élection présidentielle américaine est très largement suivie dans le monde, en particulier en raison de ses enjeux politiques et économiques à l’échelon planétaire. Cette année ne déroge pas à la règle et l’intérêt est même plus poussé que d’habitude, en grande partie à cause du contexte et de la violence du débat. Donald Trump, 70 ans, va devenir le 45e président de l’histoire des Etats-Unis. Le candidat républicain a battu à la surprise générale la démocrate Hillary Clinton, dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 novembre. Le milliardaire a dépassé le seuil de 270 grands électeurs requis pour devenir président. Selon des médias américains, sa rivale démocrate l’a appelé et a reconnu sa défaite.

C’est un véritable séisme politique. Donné perdant par la plupart des sondages récents, le candidat républicain Donald Trump a remporté au bout du suspense, dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 novembre, l’élection présidentielle américaine face à Hillary Clinton. Au dernier décompte, le milliardaire a cumulé les voix de 276 grands électeurs. Il lui en fallait 270 pour accéder au Bureau oval. Sa rivale démocrate a reconnu sa défaite dans un appel téléphonique, ont rapporté des médias américains.

 

Murtada Nanzif Adekunle